You are currently viewing A la découverte de la chélidoine

La chélidoine possède des fleurs ahurissantes et illuminatrices, qui égayent les allées lors de la période printanière. Outre sa beauté, cette plante se démarque par ses propriétés, ce qui la rend utile dans de nombreux domaines. Son utilisation étant connue depuis longtemps, notamment depuis l’Antiquité, son exploitation reste pratique aujourd’hui. Ci-après quelques informations autour de la chélidoine, de ses nutriments et de ses bienfaits.

[mo-optin-form id=”WbAWcjpTCs”]

Chélidoine : de quoi s’agit-il ?

Avant d’énumérer les nutriments renfermés par la chélidoine et ses utilisations, il convient de parler des caractéristiques de la plante. Qu’en est-il de ses particularités ? Quelle est son histoire ? 

Présentation générale 

La chélidoine ou Chelidonium majus tire son nom du mot grec « chelidon » signifiant hirondelle. Elle est aussi connue sous l’appellation de « Herbe aux verrues » grâce à ses caractéristiques. Appartenant à la famille des papavéracées comme les coquelicots, il s’agit d’une plante herbacée poussant en touffes de plusieurs mètres.

Avec une hauteur pouvant atteindre les 60 cm, elle aime particulièrement se développer sur le rebord des murs. Cette plante vivace renferme des racines en rhizomes et des tiges fines, poilues et cassantes. Sollicitée depuis l’Antiquité, elle est utilisée dans de nombreux domaines, notamment dans le domaine médicinal, compte tenu de ses propriétés thérapeutiques. 

Où trouver la chélidoine ?

Ce végétal existe aujourd’hui dans de nombreux pays de l’Europe, d’Afrique du Nord ainsi que d’Asie. On le trouve également au Brésil, en Australie ou en Nouvelle-Zélande. Mais c’est en Europe qu’il est le plus présent. Pour pousser et fleurir, cette plante apprécie les endroits humides et des sols calcaires. Mieux encore, elle pousse dans les endroits non cultivés. Elle apprécie particulièrement les friches ou les bords des chemins pour se développer. 

Comment reconnaître la chélidoine ?

Cette herbe aux verrues se reconnaît facilement par ses composants. Ses feuilles, de couleur vert bleuté, possèdent de larges lobes et un limbe foliaire sectionné. Elles sont assez similaires à celles des chênes.

La plante possède une tige renfermant de fleurs dotées de quatre pétales de couleur jaune. Cette tige produit du suc de couleur jaune orangé assez tâchant, qui fait sa particularité. Toutes les fleurs, une fois fanées, fournissent des fruits verts qui deviennent de plus en plus foncés avec le temps. D’ailleurs, ses fleurs ne s’ouvrent que seulement quelques minutes. Chaque fruit contient des graines noires, très appréciées par les fourmis.

 Ne laissez pas passer cette opportunité de vous immerger dans le monde fascinant des plantes sauvages et de découvrir leurs innombrables bienfaits pour votre santé et votre bien-être !

 LA FORMATION DU CUEILLEUR 




 LA FORMATION DU CUEILLEUR

 
                         La formation en ligne complète pour cueillir, se nourrir, se soigner     par les plantes et faire ses propres remèdes naturels.

                PROFITEZ DE L'OFFRE FLASH DU MARDI 5 JUIN AU 1er JUILLET AVEC UNE RÉDUCTION DE 50 % : La formation du cueilleur à 695 euros au lieu de 1390                                                                                                                                                               N'oubliez pas aussi d'utiliser le code Jardinautes5 au moment de passer la commande pour bénéficier de 5% supplémentaires !

Propriétés et bienfaits de la chélidoine 

La chélidoine est une plante sauvage renfermant de nombreuses vertus et utilisée pour ses propriétés médicinales. Elle contient plusieurs principes actifs :

  • Des benzylacaloïdes et des alcaloïdes comme la chélidonine, celle-ci lui confère ses effets toxiques. Comme alcaloïde, il contient également la sanguinarine possédant une toxicité en cas de forte dose. Un autre alcaloïde présent dans la plante est la berbérine qui lui confère ses vertus anti inflammatoires ;
  • Des acides à savoir l’acide malique ainsi que l’acide citrique.

Grâce à ses propriétés, la chélidoine possède des vertus antivirales, antiseptiques, antispasmodiques et anti-inflammatoires. Pour ces nombreuses qualités, il est utilisé en tant que remède à différentes maladies, depuis l’Antiquité. 

Son surnom à verrues provient de sa capacité à remédier à ces verrues. Le latex de ses tiges est posé sur les verrues. Avec des vertus hépatovésiculaires, son utilisation en homéopathie est reconnue grâce à son action antimitotique.

Cette plante est aussi employée dans le domaine de la phytothérapie, assure la santé du foie et une meilleure digestion. Elle est aussi utilisée pour concevoir des bains de bouche antiseptiques grâce à sa teneur en sanguinarine. Mieux encore, elle favorise la dilatation des artères, ce qui la rend bénéfique en cas d’athérosclérose chronique.

Sous quelle forme consommer ou utiliser la chélidoine ?

Pour son utilisation, il est conseillé de se servir de la chélidoine pour un usage externe. Cela est valable dans le traitement des troubles hépatobiliaires et des verrues. Elle est surtout transformée sous forme de produits en crème, d’extraits secs ou encore d’une teinture mère. Toutefois, il est possible de dénicher des gélules à base de cette plante. Cette dernière se consomme également en infusion.

Quelques précautions à prendre avec la chélidoine 

La chélidoine est fortement appréciée pour ses nombreuses vertus, mais peut devenir dangereuse après une certaine dose. En effet, certaines de ses substances actives étant toxiques, il convient d’éviter une ingestion à fortes doses. Il faut éviter de consommer sa sève ou de la manger fraîche. En outre, les produits à base de cette plante ne sont pas destinés aux enfants et aux femmes.

La chélidoine est une plante sollicitée depuis l’Antiquité, et reconnue pour ses composants, surtout pour son suc et ses fleurs. Renfermant des principes actifs, elle possède plusieurs vertus lui permettant d’être sollicitée dans le traitement de bon nombre de maladies. Utilisée surtout en usage externe, il convient de faire attention aux doses prises pour éviter toute toxicité.

Les questions souvent posées sur la chÉlidoine

Comment réaliser une pommade avec la chélidoine ?

La chélidoine est une plante médicinale qui est souvent utilisée pour traiter les affections de la peau. Voici une recette simple pour réaliser une pommade à base de chélidoine :

Ingrédients :

  • 50 g de chélidoine séchée
  • 500 ml d’huile d’olive
  • 50 g de cire d’abeille

Instructions :

  1. Placez la chélidoine séchée dans un bocal en verre et couvrez-la d’huile d’olive. Fermez le bocal et laissez-le reposer dans un endroit sombre et frais pendant environ 4 semaines. Agitez le bocal chaque jour pour assurer une bonne infusion.
  2. Après 4 semaines, filtrez l’huile en utilisant une étamine ou un filtre à café pour retirer les morceaux de plante.
  3. Dans une casserole, faites fondre la cire d’abeille à feu doux.
  4. Ajoutez l’huile infusée à la cire fondue et mélangez bien.
  5. Versez la préparation dans un pot en verre propre et laissez-la refroidir jusqu’à ce qu’elle soit solide.

Votre pommade à la chélidoine est prête à être utilisée ! Appliquez-la sur les zones affectées de la peau pour soulager l’irritation, l’inflammation et les démangeaisons. La chélidoine peut être irritante pour certaines personnes, alors faites un test cutané avant d’utiliser cette pommade sur une grande surface de votre peau.

Comment préparer une teinture de chélidoine ?

La teinture de chélidoine est une préparation médicinale qui peut être utilisée pour traiter une variété de problèmes de santé, tels que les troubles digestifs, les infections respiratoires et les maladies de la peau. Voici comment préparer une teinture de chélidoine :

Ingrédients :

  • 50 g de chélidoine fraîche ou 25 g de chélidoine séchée
  • 500 ml d’alcool à 70° (ou 500 ml d’une solution moitié eau, moitié alcool à 90°)

Instructions :

  1. Si vous utilisez de la chélidoine fraîche, hachez-la finement. Si vous utilisez de la chélidoine séchée, vous pouvez la laisser telle quelle.
  2. Placez la chélidoine dans un bocal en verre propre et stérilisé.
  3. Versez l’alcool à 70° ou la solution eau-alcool sur la chélidoine jusqu’à ce qu’elle soit complètement recouverte.
  4. Fermez le bocal et laissez-le reposer dans un endroit sombre et frais pendant environ 4 semaines. Agitez le bocal chaque jour pour assurer une bonne extraction.
  5. Après 4 semaines, filtrez la teinture en utilisant une étamine ou un filtre à café pour retirer les morceaux de plante.
  6. Versez la teinture dans un flacon en verre propre et étiquetez-le avec le nom de la plante et la date de préparation.

Votre teinture de chélidoine est maintenant prête à être utilisée. Attention, la chélidoine peut être toxique à fortes doses, il est donc important de suivre les instructions d’utilisation et de consulter un professionnel de la santé avant de l’utiliser.

Comment utiliser la chélidoine pour soigner les verrues ?

Voici comment utiliser la chélidoine pour soigner les verrues :

  1. Cueillez une tige de chélidoine fraîche et coupez-la pour faire sortir le latex jaune vif qui en découle.
  2. Appliquez le latex de chélidoine directement sur la verrue, en veillant à ne pas toucher la peau saine autour de la verrue.
  3. Répétez l’application du latex de chélidoine deux fois par jour jusqu’à ce que la verrue disparaisse. Cela peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois, selon la taille et la gravité de la verrue.

La chélidoine est-elle efficace pour traiter l’acné ?

La chélidoine est souvent utilisée en médecine traditionnelle pour traiter une variété de problèmes de peau, y compris l’acné. Cependant, il existe peu de preuves scientifiques solides pour étayer l’efficacité de la chélidoine dans le traitement de l’acné.

Certaines études ont suggéré que la chélidoine peut avoir des propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires qui pourraient aider à réduire l’inflammation et les rougeurs associées à l’acné.

La chélidoine est-elle toxique pour les animaux domestiques ?

Oui, la chélidoine est toxique pour les animaux domestiques tels que les chats, les chiens et les chevaux s’ils en consomment en grande quantité. La plante contient des alcaloïdes qui peuvent causer des problèmes gastro-intestinaux, des vomissements, des diarrhées, des convulsions et des problèmes respiratoires chez les animaux.

📗 Index des plantes sauvages comestibles et médicinales

Comment préparer une pommade maison à base de chélidoine ?
Comment préparer une teinture mère à base de chélidoine ?
Comment utiliser la chélidoine pour les verrues ?
[mo-optin-form id=”kwEhQdyKBM”]