You are currently viewing Armoise commune, une plante à découvrir

L’armoise commune est une plante sauvage qui a su se faire une place de choix dans le monde des plantes comestibles et médicinales. Grâce à ses nombreuses propriétés et bienfaits, elle est aujourd’hui prisée par les amateurs de cueillette sauvage et les passionnés de médecine naturelle. Dans cet article, nous vous invitons à partir à la découverte de cette plante fascinante : comment la reconnaître, où la trouver, et comment l’utiliser en toute sécurité. Préparez-vous à explorer le monde surprenant de l’armoise commune et à enrichir vos connaissances en matière de plantes sauvages.

Armoise commune de quoi s’agit-il ?

Présentation générale

L’armoise commune (Artemisia vulgaris) est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des Astéracées. Elle est répandue dans de nombreuses régions du monde, notamment en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Cette plante robuste et résistante peut atteindre une hauteur de 1 à 2 mètres, avec des tiges dressées et ramifiées de couleur rougeâtre.

Ses feuilles, souvent vert foncé sur le dessus et argentées sur le dessous, sont découpées en fines lobes et dégagent une odeur caractéristique lorsqu’on les froisse. La plante produit également de petites fleurs verdâtres regroupées en panicules et fleurit généralement entre juillet et octobre.

Depuis des siècles, elle est utilisée pour ses propriétés médicinales, notamment pour soulager les troubles digestifs, les douleurs menstruelles et les problèmes respiratoires.

Elle est également appréciée en cuisine pour son goût légèrement amer et parfumé qui rehausse la saveur de certains plats. Enfin, l’armoise est employée dans la fabrication d’encens et de produits cosmétiques, témoignant de la polyvalence et de l’intérêt de cette plante sauvage.

Où trouver l’armoise commune ?

L’armoise commune est une plante assez répandue et facile à trouver dans diverses régions du monde. Elle pousse principalement dans les zones tempérées d’Europe, d’Asie et d’Amérique du Nord. Elle est également présente dans certaines régions d’Afrique du Nord et d’Australie.

Vous pouvez généralement la trouver dans les endroits suivants en France :

  • Les bords de routes : Elle pousse souvent le long des routes, des chemins et des voies ferrées. Elle préfère les sols riches en nutriments et perturbés, ce qui explique sa présence fréquente dans ces zones.
  • Les friches et terrains vagues : Les terrains abandonnés et les friches industrielles offrent des conditions idéales pour la croissance de cette plante, car elle se développe dans les sols perturbés et riches en azote.
  • Les prairies et pâturages : Elle apprécie également les prairies et pâturages où elle peut bénéficier de la lumière et de l’espace pour se développer.
  • Les jardins et parcs : L’armoise commune peut également être trouvée dans certains jardins et parcs, en particulier ceux qui sont moins entretenus.

Pour la trouver, il est préférable de chercher pendant la période de floraison, entre juillet et octobre. La plante est alors plus facile à repérer grâce à ses panicules de petites fleurs verdâtres.

Comment reconnaître l’armoise commune ?

La reconnaître demande un peu de pratique, mais une fois que vous êtes familiarisé avec ses caractéristiques, il devient plus facile de l’identifier. Voici quelques conseils pour vous aider à la reconnaître.

  • La taille : Il s’agit d’une plante herbacée vivace qui peut atteindre une hauteur de 60 cm à 1,5 mètre. Elle possède une tige dressée et ramifiée.
  • Les feuilles : Ses feuilles sont découpées et divisées en plusieurs lobes. Elles sont vert foncé sur le dessus et blanchâtres sur le dessous en raison de leur fine couche de poils blancs. Les feuilles sont également odorantes lorsqu’on les froisse.
  • Les fleurs : Les fleurs sont petites, verdâtres et regroupées en panicules. Elles ne possèdent pas de pétales, mais plutôt des bractées étroites et pointues. La floraison a lieu généralement entre juillet et octobre.
  • L’odeur : La plante dégage une odeur aromatique caractéristique, due à la présence de composés tels que le camphre et la thuyone. L’odeur est plus marquée lorsqu’on froisse les feuilles ou les tiges.
  • L’habitat : Comme mentionné précédemment, elle pousse souvent le long des routes, des chemins, des voies ferrées, dans les friches, les prairies, les pâturages et les jardins.

En résumé, pour reconnaître l’armoise commune, recherchez une plante de taille moyenne avec des feuilles découpées vert foncé sur le dessus et blanchâtres sur le dessous, des fleurs verdâtres regroupées en panicules et une odeur aromatique caractéristique.

 Ne laissez pas passer cette opportunité de vous immerger dans le monde fascinant des plantes sauvages et de découvrir leurs innombrables bienfaits pour votre santé et votre bien-être !

 LA FORMATION DU CUEILLEUR 




 LA FORMATION DU CUEILLEUR

 
                         La formation en ligne complète pour cueillir, se nourrir, se soigner     par les plantes et faire ses propres remèdes naturels.                                                                                                                                                                N'oubliez pas d'utiliser le code Jardinautes5 au moment de passer la commande pour bénéficier de 5% supplémentaires !

Propriétés et bienfaits

L’armoise commune, bien que moins populaire que d’autres plantes médicinales, possède de nombreuses propriétés et bienfaits pour la santé :

  • Digestive : Elle est traditionnellement utilisée pour soulager les troubles digestifs. Elle possède des propriétés carminatives, antispasmodiques et stomachiques qui aident à réduire les ballonnements, les crampes et les flatulences, et à stimuler l’appétit.
  • Antiparasitaire : La plante est connue pour ses propriétés vermifuges, c’est-à-dire qu’elle est capable d’expulser les parasites intestinaux comme les vers. Cette propriété est attribuée à la présence de thuyone, une substance contenue dans la plante.
  • Emménagogue : L’armoise commune est également utilisée pour réguler les cycles menstruels et soulager les douleurs menstruelles. Elle possède des propriétés emménagogues, qui stimulent le flux sanguin dans la région pelvienne et l’utérus, favorisant ainsi une menstruation régulière.
  • Anti-inflammatoire : Les composés présents dans l’armoise commune, tels que les flavonoïdes et les terpènes, ont des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent aider à réduire l’inflammation et la douleur associées à diverses affections, telles que l’arthrite et les douleurs musculaires.
  • Antimicrobienne : Elle a également des propriétés antimicrobiennes, ce qui signifie qu’elle peut aider à combattre les bactéries, les champignons et les virus. Cela peut être utile pour traiter des infections cutanées mineures ou des plaies.
  • Tonique général : L’armoise commune est également considérée comme un tonique général, qui aide à renforcer et revitaliser l’organisme.

L’utilisation de l’armoise commune doit être faite avec précaution et sous la supervision d’un professionnel de la santé, car certaines de ses composantes, comme la thuyone, peuvent être toxiques en grande quantité. De plus, l’armoise commune est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux personnes souffrant de troubles convulsifs.

Sous quelle forme consommer ou utiliser l’armoise commune ?

L’armoise commune peut être consommée ou utilisée sous différentes formes, en fonction de l’objectif recherché et des préférences personnelles. Voici quelques-unes des formes les plus courantes :

  • Infusion : Les feuilles séchées d’armoise commune peuvent être infusées dans de l’eau chaude pour préparer une tisane. Cette infusion peut être utilisée pour soulager les troubles digestifs, réguler les cycles menstruels ou comme tonique général. Pour préparer une infusion, ajoutez 1 à 2 cuillères à café de feuilles séchées dans une tasse d’eau chaude, laissez infuser pendant 10 à 15 minutes, puis filtrez et buvez.
  • Teinture : La teinture d’armoise commune est un extrait liquide alcoolique de la plante. Elle peut ainsi être prise en gouttes pour bénéficier de ses propriétés médicinales. La teinture est généralement plus concentrée que l’infusion. De ce fait, elle doit être utilisée avec prudence, en suivant les recommandations d’un professionnel de la santé.
  • Poudre : Les feuilles séchées peuvent être réduites en poudre et consommées en capsules ou mélangées à des aliments ou des boissons. La poudre d’armoise commune peut aider à faciliter la digestion et à combattre les parasites intestinaux.
  • Huile essentielle : L’huile essentielle d’armoise commune est extraite des parties aériennes de la plante. Ainsi, elle peut être utilisée en aromathérapie, en massage ou en application topique diluée. L’huile essentielle possède des propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires. Cependant, elle doit être utilisée avec prudence en raison de sa teneur en thuyone.
  • Cataplasme : Les feuilles fraîches ou séchées peuvent être écrasées et appliquées directement sur la peau. Notamment sous forme de cataplasme pour soulager l’inflammation et favoriser la guérison des plaies.

Il est essentiel de respecter les dosages recommandés et de consulter un professionnel de la santé avant d’utiliser l’armoise commune, en particulier si vous êtes enceinte, allaitez ou souffrez de problèmes de santé spécifiques.

 

FORMEZ-VOUS à la CUISINE DES PLANTES SAUVAGES.

Une nouvelle formation proposée par Le Chemin de la Nature et élaborée par des amoureux de la nature et des passionnés experts en botanique, comestibilité et bien sûr cuisine sauvage afin d'offrir des contenus fiables et de qualité.

 LA FORMATION  CUISINE DES PLANTES SAUVAGES

.

- Plus de 200 recettes  (dont plus de 70 en vidéo) salées, sucrées et boissons réalisées avec les plantes sauvages, chacune avec sa fiche téléchargeable. Des options de repas rapides pour le quotidien aux créations plus élaborées adaptées aux occasions festives ;


- 17 cours pédagogiques et illustrés dont 8 méthodes de conservation, des thématiques telles que l’apport nutritionnel des plantes, les techniques de la cuisine sauvage et des leçons de botanique ;


- Plus de 50 plantes sauvages étudiées comprenant une fiche illustrée précise et une vidéo ;

- un calendrier de cueillette ;

- un glossaire ;

- un accès aux forums.

BON PLAN !

5% de réduction supplémentaire avec le code :

jardinautes5

.

  • Garantie Satisfait ou remboursé à 100%

  • Plus de 1300 apprenants déjà inscrits

  • 100 % des élèves recommandent

Quelques précautions à prendre

L’armoise commune est une plante aux propriétés médicinales intéressantes. Toutefois, il est nécessaire de prendre certaines précautions lors de son utilisation pour éviter les effets indésirables ou les interactions médicamenteuses. Voici quelques précautions à prendre en compte :

  • Grossesse et allaitement : Cette plante est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes. En effet, elle peut provoquer des contractions utérines et des règles abondantes. Ce qui augmente ainsi le risque de fausse couche ou d’accouchement prématuré. De plus, les composants actifs de l’armoise commune peuvent passer dans le lait maternel et nuire au nourrisson.
  • Allergies : Certaines personnes peuvent être allergiques à l’armoise commune ou à d’autres plantes de la famille des Astéracées. Si vous êtes allergique à ces plantes, évitez d’utiliser l’armoise sous quelque forme que ce soit.
  • Thuyone : L’a plante contient de la thuyone, une substance neurotoxique. Cette dernière peut provoquer des convulsions et des troubles neurologiques si elle est consommée en grande quantité. Utilisez toujours l’armoise commune avec modération et respectez les dosages recommandés.
  • Interactions médicamenteuses : L’armoise commune peut interagir avec certains médicaments, notamment les anticoagulants et les médicaments pour la tension artérielle. Consultez toujours un professionnel de la santé avant d’utiliser l’armoise commune si vous prenez des médicaments.
  • Toxicité : Si elle est consommée en grande quantité, elle peut provoquer des effets indésirables. Par exemple, des troubles digestifs, des vertiges, des maux de tête et des troubles du système nerveux central. Bien respecter les dosages recommandés et consulter un professionnel de la santé en cas de doute.

Bien l’identifier

  • Identification : Avant de la cueillir et de l’utiliser, assurez-vous de bien l’identifier. Ceci pour éviter de la confondre avec d’autres plantes potentiellement toxiques. Si vous n’êtes pas sûr de l’identification, il est préférable de s’abstenir de consommer la plante.

En prenant ces précautions, vous pourrez bénéficier des propriétés et bienfaits de cette plante en toute sécurité.

📗 Index des plantes sauvages comestibles et médicinales

L’armoise commune peut-elle causer des allergies ?
Quelles sont les utilisations de l’armoise commune ?
Comment préparer une tisane d’armoise commune ?
L’armoise commune est-elle comestible ?
Quand récolter l’armoise commune ?
Armoise commune et armoise annuelle, quelle est la différence ?